Publié par : allezlesfilles | 15 octobre 2013

Il faut fabriquer les ingénieures et ingénieurs de demain qui feront l’avenir et l’innovation de ce pays


C’est ce qu’a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, en visite vendredi 11 octobre à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris pour la Fête de la science.

« Claudie Haigneré sait  la nécessité d’ouvrir l’appétence des filles comme des garçons à la science. Mon ministère sera à vos côtés pour poursuivre le chemin et faire en sorte qu’on fabrique petit à petit les ingénieures et les ingénieurs de demain qui feront l’avenir et l’innovation de ce pays » déclarait vendredi la ministre.

copyright A.Robin eppdcsi

copyright A.Robin eppdcsi

Vendredi, à la Cité des sciences, était proposé un programme spécial pour sensibiliser les jeunes à l’égalité entre les filles et les garçons et lutter contre les stéréotypes.

Des poupées et des fusées ? On pourrait penser que les poupées ce sont plutôt les petites filles qui jouent avec et les fusées, les petits garçons.

« Une fille, elle  peut réparer la fusée ! » dit un enfant et puis « on peut mettre les poupées dans les fusées et faire un concours de fusées » dit une autre.

L’imagination, la créativité pour inventer des jeux, sans assignation de rôles stéréotypés à l’un ou l’autre sexe, c’est ce qu’on montré les enfants qui ont participé à l’atelier : « Différences filles garçons : qu’en pensez-vous ? » proposé par Cendrine Marro, chercheuse à l’université Paris Ouest.

Pendant que des élèves de grande section de maternelle et de primaire tissaient des histoires mettant en scène des petites filles et des petits garçons, des élèves de CM1 et CM2 programmaient de véritables robots. Ils et elles  étaient encadrés par des volontaires d’IBM, femmes et hommes très heureux de faire connaître leurs métiers. Si le robot n’effectuait pas la bonne trajectoire, il fallait changer le programme. Affaire de logique et de raisonnement. Tout le monde est capable de les mettre en œuvre. La robotique plaît beaucoup aux filles, autant qu’aux garçons. Pourtant aujourd’hui, dans les filières de l’informatique, en IUT par exemple, il y a seulement 8% de filles.

Des filles habillées tout en rose implicitement supposées jouer à des jeux faciles voir un peu idiots.  C’était l’un des exemples d’images stéréotypees glanées dans des publicités, que des élèves ont analysées dans l’atelier « Attention aux stéréotypes » proposé par Sophie Laurent du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir.

Ces stéréotypes, présents partout dans la société, dans les médias, à l’école, à la maison, nous pouvons aussi en véhiculer nous même si nous ne faisons pas attention.

Au fil de la vie, ils nous jouent des tours. Par exemple, n’avoir pas assez confiance en soi ou se sous estimer quand on est une fille et ne pas oser choisir certaines filières ou certains métiers. Attendre certains comportements ou projeter certaines représentations selon le sexe de la personne. Des études ont montré que des enseignants ne se comportent pas de la même manière avec les filles et les garçons.  Pour accompagner les notes, on dit d’une fille qu’elle est travailleuse, et cela peut laisser entendre qu’elle est au maximum de ses possibilités et d’un garçon qu’il peut encore progresser, signe de ses potentialités inexploitées!!!

Egalité en questions, égalité réelle a été le thème d’un atelier proposé par l’Association pour qu’elle revienne à partir de reportages réalisés par Jean Michel Taliercio.

Dans le très joli et très pertinent spectacle de La Compagnie Laps Equipe du matin, « Dérivée », les comédiennes et les comédiens ont fait vivre l’histoire d’une lycéenne de terminale S, Alice.  Elle aime les maths. Si elle a raté son dernier contrôle,  c’est tout de même dans les sciences qu’elle se voit plus tard. Elle aussi affronte des stéréotypes. A la maison, au lycée, dans ses relations amicales. Dans ces conditions il est difficile d’oser continuer à faire ce que l’on aime.

Comme d’osez les sciences et les technologies pour des innovations au service des femmes et des hommes.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :