Publié par : allezlesfilles | 28 janvier 2013

Une Charte pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans les établissements d’enseignement supérieur et de la recherche


en marche vers l'égalité réelle dans les universités et le monde de la recherche

en marche vers l’égalité réelle dans les universités et le monde de la recherche

Elle  a été signée  lundi 28 janvier à l’Observatoire de Paris  par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, par la ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem et par la Conférence des présidents d’université, la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs et  la Conférence des grandes écoles.

La France sera pionnière en inscrivant la parité dans les instances de gouvernance des universités et des autres établissements d’enseignement supérieur. C’est ce qui est prévu dans le projet de loi sur l’université et la recherche qui sera présenté en Conseil des ministres au mois de mars. Une avancée historique.

La marche vers l’égalité réelle dans la gouvernance des universités s’impose en effet. Encore aujourd’hui, alors que les femmes sont majoritaires parmi les étudiant-e-s, leur part diminue au fur et à mesure que le niveau hiérarchique augmente pour finalement n’être qu’une minorité dans les emplois de professeurs d’université (24 %), dans les conseils centraux des universités (à peine 27% de femmes en 2010) et aux postes de direction des universités (8%) et des pôles de recherche et d’enseignement supérieur (15%).

Alors qu’il y avait 16 présidentes d’université en 2008, elles ne sont plus que 8 en 2012.

La ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur a annoncé 40 autres mesures destinées à rendre effective l’égalité entre les femmes et les hommes à l’Université qui seront engagées dès cette année : l’ intégration systématique de l’égalité femmes-hommes dans le dialogue contractuel entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et les établissements ; la promotion d’enseignements sur l’égalité et le genre dans toutes les filières; des actions de prévention et de lutte contre toutes les formes de violence faites aux femmes, dont le harcèlement sexuel ; le soutien aux recherches sur le genre dans les axes prioritaires de la programmation de la recherche.

Ces mesures devraient inciter davantage encore les jeunes femmes à poursuivre leurs études dans les filières scientifiques. Elles pourront, comme les hommes, accèder aux plus hautes responsabilités.


Responses

  1. Il y a vraiment de très bonnes idées !
    Il faut donc espérer que cela fera vraiment avancer les choses..


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :