Publié par : isabrina13 | 4 septembre 2012

Quelle perception les jeunes femmes ont-elles de la science ?


Pourquoi les filles sont-elles minoritaires dans les carrières scientifiques ? Quels sont les moyens d’améliorer leur représentativité ? Une enquête TNS Sofres menée pour le programme les Femmes et la Science (Unesco-Fondation d’entreprise L’Oréal) donnent des pistes de réflexion.

Pour plus d’une jeune femme sur deux, le rôle de la science est avant tout d’être source de progrès technique et de comprendre comment le monde fonctionne. In fine, la science doit également permettre d’améliorer la vie des Hommes et de repousser les limites de la connaissance humaine (46%).

Science, it’s a girl thing

L’image de la science

La science un domaine dont l’utilité est très bien perçue par les jeunes filles (plus de 9 répondantes sur 10 sont d’accord pour dire que « la science est utile dans la vie de tous les jours« ) et en lequel les jeunes filles ont fortement confiance.

Un domaine complexe et incessible ?

Pas du tout. Pour 82% des personnes interrogées la science est un domaine qui fait rêver. 

Les femmes, les grandes absentes des carrières scientifiques ?

Même si la représentation des femmes est encore perçue comme insuffisante, pour 60% des jeunes filles interrogées « l’intégration professionnelle des femmes dans les carrières scientifiques évolue dans le bon sens « .

Être une femme dans le monde scientifique est aujourd’hui considéré par 7 jeunes filles sur 10 comme un atout ou une chance pour la société.

Quelles sont les motivations à la poursuite d’études scientifiques ?

Parmi  les raisons globales, les bons résultats scolaires figurent en 1ère position, suivis par le goût et l’intérêt pour les sciences, la bonne réputation de la filière au moment de l’orientation, la stimulation intellectuelle, l’encouragement de l’entourage, une rémunération attractive et un défi à relever.

Palmarès des secteurs idéaux

Le métier de médecin est celui qui attire le plusles jeunes filles (25%). Il devance celui d’ingénieur dans une entreprise privée (19%), et de chercheur dans un laboratoire (11%).
La perspective de devenir enseignante, infirmière, vétérinaire, pharmacienne ou sage-femme, n’est pas décisive.
Logiquement, le domaine préféré pour une carrière est très largement la médecine (cancérologie,-virologie) (34%), suivi de la biologie et des mathématiques-statistiques (10%). Arrivent ensuite la nutrition (et agro-alimentaire), la chimie, les sciences de l’environnement (écologie) et l’informatique.

Quels sont les freins ?

Les raisons de non choix de filières scientifiques sont souvent une vraie décision liée à un autre désir d’orientation. La complexité des études et les résultats scolaires insuffisants sont néanmoins un obstacle important.
Les jeunes femmes « scientifiques » ont une vision différente : elles imaginent que c’est par crainte de la difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle, pour les études qui sont trop longues, la peur de l’échec ou l’univers trop masculin…

Condition des femmes dans les métiers scientifiques

Pour 94% des jeunes filles sondées, « la science est un domaine dans lequel les femmes devraient être mieux représentées aujourd’hui ». Leur présence est jugée insuffisante par la majorité des répondantes (65%).

Des solutions ?

L’obtention de meilleurs résultats scolaires est la principale source qui aurait pût inciter à la poursuite d’études scientifiques… Cependant, des dimensions plus actionnables comme une meilleure information sur les métiers scientifiques lors de l’orientation ou une meilleure perspective de carrière sont également des éléments qui comptent pour les répondantes.
In fine, la visite de femmes scientifiques dans les lycées pour sensibiliser les élèves et l’obtention de bourses spéciales sont très importantes.

Etude réalisée du 18 au 27 mai 2011 auprès d’un échantillon de 805 jeunes filles âgées de 15 à 25 ans (à minima lycéennes), suivant ou ayant suivi des études dans une filière générale, représentatives de la population française.

Retrouvez l’article sur Journal des Femmes


Responses

  1. Article intéressant mais il manque certaines choses je trouve !

    Ce qui peut aussi empêcher les jeunes filles de choisir les études scientifiques sont les clichés, les professeurs ou leur propre famille ! Et il y a aussi le fait que ce sont des métiers dits « plus masculins », ce qui peut embrouiller vu que c’est totalement faux.

    Ensuite, pour les entreprises, je trouve qu’elles ne font pas tout pour attirer les femmes : les femmes sont toutes sous payées ou presque, il y a peu de femmes chefs d’entreprise, etc …

    Je pense qu’avant de faire des efforts en tant que femme, les entreprises devraient en faire le double, voire le triple car, aujourd’hui, l’égalité homme-femme en entreprise n’existe tout simplement pas.

  2. Article très intéressant. Mais en attendant, c’est pas avec ce genre de clip que ça va aider à améliorer la place des femmes dans le domaine scientifique… http://www.youtube.com/watch?v=g032MPrSjFA


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :