Publié par : reilly2002 | 2 juillet 2012

Il faut apprendre à « se vendre » pour progresser au sein d’une entreprise


Voilà une anecdote qui m’est arrivée il y a maintenant quelques années. Je discutais avec un de mes collègues masculins au sujet de notre promotion possible quelques jours avant que les décisions ne soient prises par les responsables des différents projets.

Nous avons dans notre entreprise un système de quota pour les promotions et, en général, sur un petit projet il est rare de voir plusieurs promus au même grade. Il faut donc se battre et surtout se démarquer des autres pour avoir une chance d’être promu(e).’

J’avais alors dit à mon collègue que comptais voir notre responsable pour lui rappeler que j’étais « éligible » à cette promotion.

Il a alors réagi brusquement en répondant qu’il ne savait pas que les filles étaient comme ça.

J’ai alors douté de moi et de ma démarche en me sentant coupable de vouloir défendre mon éligibilité.

J’ai appris par la suite que ce collègue ne s’était pas privé de faire du lobbying auprès de notre manager direct.
En définitive, il a été promu, et moi pas.  Je ne peux pas affirmer qu’il y ait un réel lien de cause à effet dans cette conclusion, mais je pense que sa démarche a pu influencer les choses.

Alors les filles, il ne faut pas avoir honte de soi, il faut que l’on ose s’exprimer pour défendre notre carrière ! On n’a rien à perdre je pense, il faut apprendre à « se vendre » comme on dit, c’est à dire ne pas être seulement dans le savoir-faire, mais aussi, comme les hommes, dans le « faire savoir ». Et ça, c’est pas gagné. C’est vraiment un point sur lequel on pêche en général.


Responses

  1. Bonjour,
    Mais oui, c’est d’ailleurs la principale raison du manque de filles en level C, le « self esteem » est l’handicap majeur, …. un homme qui n’a que 55% des critères demandés, va tout de suite se présenter comme répondant à 100%, … Une femme qui n’a que 95%, posera la question a son mari ou un ami ou un bon collègue ou ….  » est ce que tu crois que je ……. »

    mon conseil principal = « If you don’t dare, you will go nowhere »

    • Effectivement…j’ai d’ailleurs rencontré des femmes qui ont refusé des promotions car elles ne se sentaient pas capables de prendre le poste alors que leur hiérarchie leur faisait confiance en le leur proposant justement.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :